Press enter to search

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Face aux nouveaux défis d’intégration des réfugiés : des entreprises européennes se mobilisent et s’engagent à aider 1,200 femmes réfugiées sur le marché du travail

  • BNP Paribas, L’Oréal, Sodexo et Suez figurent parmi les 24 entreprises à s’engager à l’accompagnement des femmes réfugiées à rédiger leur CV, préparer leurs entretiens d’embauche et accéder à un réseau professionnel afin de mieux les intégrer sur le marché du travail européen. 

Bruxelles, 9 novembre 2021 — Aujourd’hui, le Tent Partnership for Refugees (Tent) , un réseau de plus de 200 entreprises engagées dans l’accompagnement des réfugiés, et Catalyst, un organisme à but non lucratif œuvrant pour accélérer le leadership des femmes, ont lancé un programme de mentorat paneuropéen visant à faciliter l’accès des femmes réfugiées au marché du travail en Europe. Lors du tout premier sommet européen des entreprises sur les femmes réfugiées, 24 entreprises, dont BNP Paribas, L’Oréal, Sodexo et Suez se sont engagées à accompagner 1,200 femmes réfugiées sur les trois prochaines années, y compris les femmes afghanes récemment arrivées sur le continent, sur des compétences pratiques comme la rédaction de leur CV, la préparation de leurs entretiens d’embauche et la création du réseau afin d’améliorer leurs chances d’obtenir un emploi ou de progresser dans leur carrière.

Cette initiative est lancée alors qu’un nouveau rapport publié ce jour par l’Economist Impact, parrainé par Tent, fait un état des lieux de l’accès au marché du travail des femmes réfugiées sur le continent. Même si les données à l’échelle européenne sont limitées et surannées, le rapport dévoile que les femmes réfugiées sont susceptibles de faire face à un taux de chômage plus élevé que les hommes, surtout dans les premières années suivant leur arrivée. En moyenne, le taux d’emploi des femmes réfugiées en Europe est relativement faible (45 % contre 62 % pour les hommes réfugiés).

Najat Vallaud-Belkacem, directrice de One Campaign France et présidente du conseil stratégique de Tent, a déclaré : « Toutes les femmes, y compris les femmes réfugiées, devraient avoir la possibilité de trouver un travail satisfaisant et stable. J’ai pu constater de première main le pouvoir du mentorat, tant pour les mentors que pour les mentorés, et je suis impatiente de voir l’impact positif de ce programme. En France et dans toute l’Europe, grâce aux entreprises qui s’engagent aujourd’hui, les femmes réfugiées auront la possibilité de commencer ou de faire progresser leurs carrières professionnelles et de mieux s’intégrer dans leurs nouveaux environnements. »

La France, l’un des plus grands pays d’accueil de réfugiés avec l’Allemagne, compte environ un tiers de femmes dans sa population de réfugiés. Les données réunies par le Ministère de l’Intérieur révèlent que pour les réfugiés ayant obtenu une autorisation de séjour permanent en 2009 (dernières données publiques disponibles), le taux d’emploi a augmenté de 30% un an après l’avoir obtenue et de 60% trois ans après. Cependant, chez les femmes réfugiées, le taux d’emploi reste faible avec 43% contre 70% chez les hommes après les trois ans de résidence.

Au Royaume-Uni, les femmes réfugiées étaient deux fois moins employées que les femmes nées dans le pays (35 % contre 71 %, respectivement) ; La Suède, qui fait par comparaison mieux, présentait un taux d’emploi des femmes réfugiées de 55 % contre 80 % pour les femmes nées dans les pays en 2017. En Allemagne, qui accueille plus de 1,8 million de réfugiés, le chiffre le plus élevé d’Europe, le taux d’emploi des femmes réfugiées atteignait 13 % en 2017, bien en deçà du taux de 74 % de la population féminine allemande du pays. Si une étude de 2019 a montré une amélioration des niveaux de participation au marché du travail chez les femmes réfugiées présentes en Allemagne depuis cinq ans, ce taux restait faible, à savoir 28%.

Le rapport révèle également quelques-unes des raisons pouvant expliquer la différence de taux d’emploi entre les femmes et les hommes réfugiés. Il cite notamment les nombreux obstacles auxquels sont confrontées les femmes réfugiées pour trouver un emploi, qu’il s’agisse d’un manque de compréhension du marché du travail local, d’un faible niveau de maîtrise de la langue, d’un manque d’accès aux réseaux sociaux et professionnels ou de tâches domestiques et de garde d’enfants plus importantes.

Pour Ylva Johansson, commissaire européenne chargée des Affaires intérieures : « Avoir un emploi stable au quotidien est important à bien des égards : gagner sa vie, s’intégrer dans la société et apporter ses connaissances et expériences. Les inégalités femme-homme limitent gravement la capacité des femmes refugiées à entrer sur le marché de travail. Ces disparités sont accentuées par les obstacles auxquels sont confrontés tous les réfugiés, notamment des processus bureaucratiques complexes, problèmes de validation des certificats de compétences, faible niveau de maîtrise des langues locales et une connaissance limitée sur leurs droits. C’est une priorité absolue pour l’Union Européenne d’y remédier. Nous pouvons aider les femmes réfugiées à s’intégrer économiquement dans leurs nouvelles vies en comblant l’écart d’emploi actuel.»

Le secteur privé européen peut jouer un rôle important pour surmonter ces barrières. C’est pourquoi Tent et Catalyst ont réuni 24 entreprises pour accompagner au moins 50 femmes réfugiées sur les trois prochaines années dans le cadre de leur programme de diversité et d’inclusion, dans des pays comme la France, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas et le Royaume-Uni. Ces entreprises sont les suivantes : Accenture, The Adecco Group, Adidas, American Express, Barilla, Bloomberg, BNP Paribas, Bpost, Coca-Cola avec Coca-Cola Europacific Partners, Costa Coffee et innocent, EY, H&M Group, Hilton, Intercos Group, ISS, ITT Motion Technologies, Levi Strauss & Co., ManpowerGroup, L’Oréal, PepsiCo, Pfizer, Randstad, Sodexo, Suez, et Swarovski. 

« Décrocher un emploi décent est l’une des étapes les plus importantes pour aider les réfugiés à s’intégrer dans leur nouvelle communauté. Malheureusement, les femmes réfugiées font l’objet d’une double discrimination et sont confrontées à de nombreux obstacles à l’emploi. Je suis très fier que ces entreprises s’engagent aujourd’hui à accompagner ces populations. C’est une initiative à la fois positive et intelligente : à l’heure où l’Europe est confrontée à des pénuries de main-d’œuvre dans de nombreux secteurs, cela fait sens pour les entreprises de préparer de nouveaux talents, travailleurs et résilients, à entrer sur le marché du travail », déclare Hamdi Ulukaya, fondateur et PDG de Chobani, grande entreprise alimentaire américaine, et fondateur de Tent. 

Margaret Johnston-Clarke, directrice monde de la diversité et de l’inclusion chez L’Oréal, a affirmé : « L’égalité des sexes est un engagement stratégique à long terme chez L’Oréal. Favoriser un milieu où les personnes de tous les genres peuvent prospérer et s’exprimer, tant au sein de l’entreprise qu’à l’extérieur, est essentiel pour créer la beauté qui fait bouger le monde. Nous sommes fiers de notre partenariat avec le Tent Partnership for Refugees dans ce programme de mentorat spécifiquement destiné aux femmes réfugiées qui vise à donner à ces femmes la chance de démarrer ou de progresser dans leur carrière professionnelle, en les aidant à trouver la stabilité, l’opportunité et l’autonomisation. »

Allyson Zimmermann, directrice exécutive pour l’EMEA chez Catalyst, a souligné : « Lorsque je travaillais avec une entreprise au Moyen-Orient, j’ai eu le privilège de rencontrer une femme réfugiée, qui avait fui la Syrie et qui travaille maintenant pour une grande organisation mondiale. Son histoire, mais aussi ses préoccupations concernant les autres femmes réfugiées, m’ont profondément marqué. Ce programme de mentorat, pour lequel nous sommes honorés de nous associer à Tent, est une étape importante pour attirer l’attention sur la situation critique des femmes réfugiées, mais aussi sur l’impact que le mentorat peut avoir sur leurs vies, leurs communautés et les sociétés dans leur ensemble. Nous sommes ravis qu’un si grand nombre d’organisations multinationales aient chaleureusement adopté cette initiative et prennent des mesures significatives, afin qu’aucune femme ne soit laissée pour compte. »

Les entreprises souhaitant rejoindre cette initiative d’accompagnement des femmes réfugiées lancée par Tent et Catalyst peuvent se rendre sur www.tent.org/refugee-women-mentorship-initiative, écrire à info@tent.org ou consulter le guide Comment mettre en place un programme de mentorat destiné aux femmes réfugiées en entreprise ici.

Pour en savoir plus sur l’emploi des femmes réfugiées en Europe et sur la manière dont les entreprises peuvent les recruter, veuillez consulter le rapport Emploi et intégration en Europe : comment recruter des femmes réfugiées en entreprise et se doter d’une main-d’œuvre talentueuse ici.

FIN

Contact presse
Lynda Gbeblewoo lynda.gbeblewoo@omnicomprgroup.com
+33 6 21 54 38 11 

Yuan Li yuan.li@omnicomprgroup.com
+33 6 08 85 90 55

À propos du Tent Partnership for Refugees
De plus en plus de réfugiés étant déplacés pendant de longues périodes, les entreprises jouent un rôle clé dans l’intégration économique des réfugiés dans leurs pays d’accueil. Le Tent Partnership for Refugees mobilise la communauté mondiale des entreprises pour permettre aux plus de 30 millions de réfugiés déplacés de force de leur pays d’origine de mieux vivre et de mieux gagner leur vie. Fondée en 2016 par Hamdi Ulukaya, fondateur et PDG de Chobani (grande entreprise agroalimentaire américaine), l’organisation Tent est aujourd’hui un réseau composé de plus de 200 grandes entreprises engagées en faveur de l’intégration des réfugiés. Tent considère que les entreprises peuvent soutenir les réfugiés de manière plus durable lorsqu’elles tirent parti de leurs activités principales pour embaucher des réfugiés, les intégrer dans les chaînes logistiques, investir dans ceux-ci et leur fournir des services. La liste complète des membres de Tent peut être consultée ici. Pour en savoir plus, consultez le site www.tent.org. 

À propos de Catalyst
Catalyst est une organisation mondiale à but non lucratif qui travaille avec certains des PDG les plus reconnus du monde et des entreprises de premier plan afin de créer des milieux de travail où les femmes peuvent rayonner. Fondée en 1962, Catalyst suscite le changement au moyen d’une recherche pionnière, d’outils pratiques et de solutions éprouvées qui accélèrent l’avancement des femmes vers le leadership. Parce que le progrès des femmes est un progrès pour tous. En savoir plus sur www.catalyst.org.

Become a Member

Join a network of companies supporting refugees and benefit from our member services.

Get Started